Quantcast

La Mutuelle Familiale de l'Ile de France

NOUVEAU

06 novembre 2014

Qu’est ce qu’un aidant familial ?

Définition

L’aidant familial est la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. La personne dépendante peut vivre à son domicile, chez l’aidant familial ou encore en institution.

Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et peut prendre plusieurs formes, notamment : nursing, soins, accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, démarches administratives, coordination, vigilance permanente, soutien psychologique, communication, activités domestiques, ...

Interdépendance

L’interdépendance se définit comme une dépendance réciproque, mutuelle : elle concerne donc parfaitement l’aidant et l’aidé puisque le proche aidé dépend de l’aidant et puisque l’aidant dépend du proche aidé. Elle implique que tous les problèmes sont liés. L’aidant et l’aidé sont partenaires et vont construire ensemble leur relation, leur inter/relation. Cette relation doit se concevoir comme une réelle réciprocité entre celui qui donne et celui qui reçoit. Chacun peut compter sur l’autre et inversement. Ce qui est bon pour l’un, est bon pour l’autre et inversement : leur interrelation peut les rendre plus forts, ouverts sur le monde, ou bien les maintenir isolés et en danger d’épuisement et de maltraitance.

 Statut juridique

Actuellement en France, l’aidant familial ne dispose pas d’un réel statut juridique. On retrouve cependant des mentions du statut d’aidant dans quelques textes officiels, texte de loi, Code de la santé publique ou Code de l’action sociale et des familles.

Pour l’instant, seuls les aidants de personnes handicapées bénéficient d’un tel statut juridique, grâce à la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Cependant, si cette loi représente un premier pas en termes de reconnaissance légale des aidants, elle contribue simultanément à distinguer, voire à sectoriser, les aidants selon le profil des personnes aidées. Ainsi, les aidants familiaux de personnes âgées dépendantes ne peuvent prétendre à ce statut juridique, qui leur garantirait une meilleure protection sociale et une certaine valorisation dans la société. Cette distinction de statut entre aidants de personnes handicapées et aidants de personnes âgées dépendantes est une spécificité française, inconnue dans la plupart des pays européens.

Il existe cependant un statut européen de l’aidant familial défini par La Confédération des Organisations Familiales de l'Union Européenne (COFACE) à travers une charte européenn

Quelques chiffres

Selon une enquête menée par la fondation d’entreprise de Novartis, il y aurait en France entre 3,3 et 3,7 millions de personnes aidantes familiales. Cependant, cette aide de proximité concernerait de près ou de loin environ 10 millions d’aidants familiaux.

L’enquête HSA rapporte que 47% des aidants exercent une activité professionnelle, ce qui représente environ 2 millions de salariés en situation d’aidant familial, soit 8% par entreprise. Cette situation soulève le problème de l’absentéisme (estimé à 16j par an pour 1/4 des aidants) mais aussi celui du présentéisme (fait d’aller au travail sans être en état de le réaliser).

Ces études montrent que :

  • 90% des aidants sont des membres de la famille
  • 9% sont des amis ou des voisins
  • 1/2 est le conjoint
  • 1/3 est l’enfant
  • 60% sont des femmes
  • la moyenne d’âge est de 64 ans
  • 76% des aidants le sont depuis au moins 4 ans et 34% depuis au moins 10 ans
  • 41% des personnes interrogées disent qu'elles préféreraient confier cette tâche à un professionnel
  • le coût lié à leur situation d’aidant est évalué à 1% du PIB français, soit 20 milliards d’euros
  • il n’y a pas de disparité entre régions (Nord/Sud), ni entre nature de foyers (Rural/Urbain)

Références :

BVA - Fondation Novartis, Panel national des aidants familiaux, octobre 2010

DREES -Enquête Handicap-Santé-Aidant (HSA), 2008

Retour