Quantcast

La Mutuelle Familiale de l'Ile de France

Excès de cholestérol

20 février 2013

Les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge sont présentés comme bénéfiques dans la prise en charge de l’excès de cholestérol, ou hypercholestérolémie. Or les autorités sanitaires mettent en garde le grand public contre leurs effets indésirables, notamment chez les personnes déjà traitées par statines.

«La levure de riz rouge contient de la monacoline K, appelée également lovastatine, possédant les caractéristiques chimiques des médicaments de la famille des statines», indique l’Agence nationale de Sécurité des Médicaments et des Produits de Santé (ANSM). «Au-delà d’une certaine dose, ces produits peuvent donc présenter le même risque d’effets indésirables».

Suite au signalement d’effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation de ces compléments alimentaires, l’Agence nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) s’est autosaisie en septembre 2012 pour en analyser les risques. Les effets rapportés sont principalement d’ordre musculaire, ou hépatique.  Et ils ne doivent pas être sous-estimés.

Dans l’attente des résultats complets du travail de l’ANSES, l’ANSM recommande de ne pas considérer les compléments alimentaires à base de levure comme une alternative à la prise en charge médicale de l’hypercholestérolémie. Elle rappelle surtout que «celle-ci repose sur un régime diététique adapté, visant à modifier le comportement nutritionnel, (à favoriser) la pratique d’exercices physiques réguliers et si nécessaire un traitement médicamenteux».

Dans tous les cas, il est recommandé aux patients souffrant d’un excès de cholestérol de consulter leur médecin traitant avant d’utiliser un complément alimentaire à base de levure rouge. Enfin, en raison d’un risque de surdosage, l’ANSM recommande par ailleurs à ceux qui sont déjà traités par statines de ne pas consommer ce type de produits.

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot et Marc Gombeaud - Source : ANSM, 14 février 2013

Retour