Quantcast

La Mutuelle Familiale de l'Ile de France

Chocolat : la chasse aux idées reçues

29 mars 2013

En forme d’œufs, de poules, de lapins ou de cloches, ce week-end le chocolat est à l’honneur. Et pour cause, tradition oblige, Pâques devrait régaler les petits… comme les grands. Indigestion assurée ? Peut-être pas. Car le chocolat traîne derrière lui des réputations pour le moins contestables. Pour vous aider à démêler le vrai du faux, l’Agence de presse Destination Santé fait le point.

«Le chocolat fait grossir». En fait, oui et non. Car 100 g de chocolat noir apportent autant de calories que 200g de frites. Comme pour beaucoup d’aliments, la modération n’expose pas à l’obésité ;

«En revanche, il est indigeste !» Râté. Hormis chez les personnes souffrant de dyspepsie ou après un repas trop copieux, le chocolat est digéré aisément ;

«Alors il constipe ?» Pas davantage ! Bien au contraire. Le chocolat contient des polyphénols et des fibres… des alliés du transit intestinal ;

«C’est un bon antistress !» Là, d’accord. Le chocolat provoque  en effet la sécrétion par le cerveau de substances opiacées qui sont euphorisantes. Mais de là à qualifier le chocolat de drogue…

«Le chocolat provoque des migraines !» Eh bien malheureusement oui. Il contient de la tyramine. Un acide aminé capable de déclencher des migraines. A noter qu’on le retrouve aussi dans le vin blanc ;

«Le chocolat, un somnifère naturel !» Au contraire, il contient de la caféine et de la théobromine qui stimulent l’éveil. Bien entendu, rien de comparable avec une tasse de café ;

«Le chocolat est aphrodisiaque.» Malheureusement, aucune étude n’a pour le moment prouvé cette vertu ;

«Enfin le chocolat provoque des caries.» Oui comme tout aliment sucré… et non si vous respecter une bonne hygiène bucco dentaire en vous brossant régulièrement les dents…

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - Source : Les aliments bons pour la santé, Sélection du Reader’s Digest, consulté le 27 mars 2013

Retour